Accueil > Français > Livres, documents, revues, vidéos & audios > LIVRE - Femmes uruguayennes sous la dictature 1973-1985. Enlèvements, viols (...)

LIVRE - Femmes uruguayennes sous la dictature 1973-1985. Enlèvements, viols et tortures, édité par Robert Dumont

vendredi 3 avril 2015, mis en ligne par colaborador@s extern@s

  • Collection Signes des temps
  • Karthala, 2015
  • ISBN : 978-2-8111-1335-3
  • 276 p., DVD, 24 €.

Quatrième de couverture

Le travail de mémoire sur la répression sous les régimes dictatoriaux d’Amérique latine dans les années 60 à 80 du XXe siècle n’est pas achevé. Pour le Brésil, il faut rappeler le livre du dominicain Frei Betto sur les tortures subies par les opposants au régime et le souvenir de son frère Tito mort en France sans avoir pu se remettre de ses années de prison. Au Chili, la résistance a connu beaucoup d’exilés et de morts. En Argentine, il y a eu les assassinats de l’évêque Angelelli, du prêtre français Gabriel Longueville, des soeurs Alice Damon et Léonie Duquet et de bien d’autres.

Dans le présent livre, il s’agit de l’Uruguay qui a connu une sévère dictature de 1973 à 1985. Des milliers de personnes y ont été séquestrées et torturées, y compris sexuellement. Une fois la démocratie rétablie, un groupe de femmes a commencé à se réunir à partir de 1997 pour parler des sévices subis et retrouver la dignité face à elles-mêmes.

Le lecteur trouvera ici le récit de ce travail qui s’est étalé sur plusieurs années. Des 300 femmes qui se sont rencontrées dans cette entreprise de reconstruction, 28 d’entre elles ont déposé une plainte en justice, à titre personnel et collectif. Non pour crier vengeance, mais pour refuser le déni et réclamer justice, dans l’espoir que cette dénonciation guérisse une génération entière et rappelle au peuple uruguayen ses responsabilités futures. Un livre qui est à la fois un témoignage en l’honneur de ces femmes courage et une alerte pour nos consciences, sur le risque toujours possible du retour à la barbarie.

L’ouvrage est accompagné du DVD Graines de lumière, réalisé par Lucia Wainberg.

Présentation de l’éditeur

Les Éditions Karthala à Paris viennent de publier simultanément deux livres qui traitent du même drame et se complètent l’un l’autre : Femmes uruguayennes sous la dictature et Sur les pas des disparus d’Argentine. Cette publication s’est faite non seulement en l’honneur de ces « femmes courage », mais aussi en raison de la dimension politique de leur combat qui n’est pas encore arrivé à terme.

« Femmes courage » car il leur en a fallu pour sortir de leur silence et amorcer un véritable travail de résilience. Elles ont osé d’une part témoigner devant leurs propres enfants des viols qu’elles avaient subis et d’autre part déposer plainte devant la justice de leur pays qui continue de protéger leurs tortionnaires après presque trente ans de retour à la démocratie.

À quoi s’ajoute, pour les lecteurs français, la découverte que l’initiation de ces méthodes − qui relèvent davantage de la barbarie que de la seule recherche du renseignement −, ont été le résultat d’un enseignement prodigué aux USA et dans toutes les armées d’Amérique latine par des officiers français, anciens des guerres d’Indochine et d’Algérie.

Édition militante par conséquent, nous ne nous en cachons pas, mais qui a son sens et son urgence pour reconnaître le drame des violences sans nom qu’ont subies ces femmes mais aussi les hommes qui s’opposaient à la dictature.

C’est pourquoi, les livres Sur les pas des disparus d’Argentine et Femmes uruguayennes sous la dictature tentent de montrer chacun à leur échelle ce qui était devenu un véritable système d’action prétendument politique – système pas encore complètement éradiqué dans certains pays du cône Sud de l’Amérique et leur police.

Table des matières

Exergue : « Parole » de Marie-Yvonne Klingler
Préface de Mgr Marc Stenger
Avant-propos de l’éditeur

Première partie. La parole refoulée ou comment sortir du silence

1. Notre plainte sur la violence sexuelle : un long chemin vers la justice, Beatriz Benzano

Annexe I – Brève chronologie de la libération de la parole...

2. Se réapproprier sa propre Parole
2. A – Maricel Robaina et Alba Pastorini
2. B – Edmundo Gomez Mango

3. La torture enseignée
3. A – Extraits du livre de José Miguel Varas, Milico
3. B – Asencio Lucero, un militaire à la retraite

Annexe II – Notices établies par R. Dumont
La doctrine de la Sécurité nationale
« École des Amériques » et les officiers français
Présence et rôle de l’intégrisme français
Les escadrons de la mort et « le Triple A »
L’opération Condor
Note sur Nuit et brouillard
Les dictatures en Amérique latine dans la seconde moitié du XXe siècle

Deuxième partie. La parole libérée Des femmes témoignent. La répression en Uruguay

4. Témoignages des Femmes
Anahit Aharonian Kharputlian
Ana R. Amoros Alonso Baldo
Lucía Arzuaga Gilboy
Yvonne Klingler-Larnaudie
Margarita Lagos
Témoignage de la fille de Angélica Montes
Brenda Nilena Sosa Fernandez
Gloria Telechea
Antonia Yañez Barrios
Beatriz Weismann

Annexe III – Plainte collective

5. « Minutes » officielles des audiences devant le juge
Ana R. Amoros Alonso Baldo
Yvonne Klingler-Larnaudie
Mirta Macedo Corbo
Blanca-Luz Menéndez Marino
Antonia Yáñez Barrios

Troisième partie. La parole refusée par la Justice

6. Dimensions politique et juridique
6. A – Rapide regard géo-politique sur l’Uruguay
6. B – Chronologie politico-juridique de l’Uruguay
6. C – Extraits

7. La lutte juridique contre l’impunité
7. A – Louis Joinet : Historique
7. B – Louis Joinet : Le droit de savoir

8. Les femmes continuent de lutter
8. A – Madelon Aguerre : Le SERPAJ en Uruguay
8. B – Sonia Fernández Lauro : « ¿ Dόnde Están ? »

Annexe IV – L’association « ¿ Dόnde Están ? »
8. C – Anahit Aharonian : « Punta de Rieles », un « Lieu de mémoire »

9. Faire mémoire ! ...Et maintenant ?
9. A – Robert Dumont

Annexe V – Ana de Marco : Théâtre et mémoire : Antigona oriental

9. B – Lucia Wainberg : « Graines de lumière » ou lutter contre le déni


Page du livre sur le site de l’éditeur :
http://www.karthala.com/signes-des-temps/2932-femmes-uruguayennes-sous-la-dictature-1973-1985-enlevements-viols-et-tortures.html

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>> PDF Formato PDF