Accueil > Français > Amérique latine et Caraïbes > BOLIVIE - Le président Arce annonce la construction d’une usine de (...)

BOLIVIE - Le président Arce annonce la construction d’une usine de fertilisants

TeleSURtv

jeudi 1er septembre 2022, mis en ligne par Françoise Couëdel

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

10 juillet 2022.

Le président de la Bolivie, Luis Arce, a signé un accord en vue de la construction d’une usine de production de fertilisants dans le but de garantir la sécurité et la souveraineté alimentaire de ce pays d’Amérique du Sud.

Arce a participé, ce samedi, à la signature d’un contrat pour la construction de l’usine d’engrais en granulés à Cochamba, qui exigera plus de 33 millions de bolivianos d’investissement et garantira la production d’aliments.

L’entreprise bolivienne d’industrialisation des hydrocarbures et l’entreprise de construction Sur Energy SRL Donec ont signé le contrat pour la construction de cette usine de production d’engrais en granulés de Cochabamba

Le chef de l’État a indiqué que ce projet renforcera le secteur national de l’élevage et de l’agriculture, permettra de réduire les coûts de production, évitera la fuite de devises et garantira la souveraineté alimentaire

« Il ne s’agit pas d’une usine isolée construite là sans objectif, cette usine s’intègre dans la stratégie nationale pour améliorer la productivité de l’agriculture et de l’élevage et faire que notre pays soit autosuffisant pour la production et la consommation en matière d’alimentation, c’est-à-dire parvienne à la sécurité alimentaire », a-t-il déclaré.

« Quand nous étions en campagne électorale, en 2020, nous avons établi un diagnostic de la situation de notre pays », a précisé le mandataire.

« À ce moment-là, la préoccupation majeure était la pandémie (de Covid-19), la santé, l’éducation, mais la préoccupation principale concernait l’économie nationale ».

« De ce diagnostic ressortait clairement la faible productivité de la terre, que révèle la comparaison avec des pays voisins qui ont une plus grande productivité et dont les prix sont par conséquent compétitifs sur le marché international » a déclaré le chef de l’État.

Face à ce contexte, a été intégrée rapidement dans le Plan du gouvernement l’industrialisation avec substitution d’importations, dans le but de réduire les coûts de production et de cesser de dépendre de l’achat de marchandises qui affectent la balance commerciale bolivienne.

On a remarqué qu’un des produits de très grande utilisation et de haut composé importé étaient les fertilisants, qui sont utilisés aujourd’hui dans la production du secteur agricole « En conséquence nous avons inclus dans notre Programme de Gouvernement cette l’industrialisation avec substitution d’ importations, étant donné que la Bolivie a un énorme potentiel et des ressources naturelles qui peuvent être transformées industriellement et qu’elle peut produire ce que nous importons, tels que les fertilisants » a déclaré Arce.

Le manque de production de grains fait que tous les pays se consacrent à cette même production ce qui signifie une plus grande demande de fertilisants et de semences sur la planète, a-t-il dit.

Il a insisté sur la réactivation de l’usine d’urée et d’ammoniac qui sont parmi les composants pour la fertilisation de la terre et a affirmé que la nouvelle usine fournira de nouveaux composants chimiques de nitrogène, de phosphore et de potasse qui sont les plus importants pour la production agricole.

Le mandataire a déclaré que la nouvelle usine aura une importance toute particulière car on pourra fixer le pourcentage de composants de chacun des éléments chimique en fonction de la fertilité ou non fertilité de chaque terre dans le pays.


Traduction française de Françoise Couëdel.

Source (espagnol) : https://www.telesurtv.net/news/bolivia-anuncia-planta-fertiizantes-20220710-0017.html.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteurs ou autrices. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.